IA : comment lutter contre les biais cognitifs sexistes ?

Le 11 mars dernier, Talan accueillait Quelques Femmes du Numérique et le Laboratoire de l’Egalité pour une soirée dédiée aux biais cognitifs dans l’apprentissage des intelligences artificielles.

Revivez la soirée en quelques minutes en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous :

IA, pas sans elles

À cette occasion, Flora Vincent et Aude Bernheim, docteures en science et co-fondatrices de WAX Science, présentaient leur livre « L’intelligence artificielle, pas sans elles ! » en avant-première en France.

Leur ouvrage, préfacé par Cédric Villani, revient sur 4 thématiques :

  • La place des femmes dans le monde l’IA. Si elles ne sont pas nombreuses aujourd’hui, cela n’a pas toujours été le cas.
  • Les algorithmes reproduisent et propagent les stéréotypes présents dans la société. Comment éviter ces biais ?
  • La diversité est nécessaire dans le monde de l’IA
  • L’IA peut être mise au service de l’égalité

Intégrer la diversité dans la formation des IA

Marie-Anne Magnac, co-fondatrice de l’association Quelques Femmes du Numérique, Myriam Multigner, présidente de l’association ainsi que Muriel Garnier, déléguée aux partenariats du Laboratoire de l’Égalité, sont intervenues sur la nécessité d’intégrer plus de mixité dans le monde du numérique pour construire un futur égalitaire. Cela passe, par exemple, par la mise en avant de rôle models, notamment auprès des lycéennes pour leur donner envie de rejoindre ces métiers, ou encore en proposant des mesures très concrètes à travers un pacte pour l’égalité dans le numérique et l’IA.

Mehdi Houas, président de Talan, est également revenu sur l’importance de la diversité dans l’éducation et la formation des IA : « On a un monde à réinventer et ce serait quand même dommage qu’il soit réinventé que par une majorité d’hommes ».